jeudi 28 février 2013

95 années d'indignation…


Stéphane Hessel disait : "Je veux être utile jusqu'à la dernière minute de ma vie. Je veux mourir debout."

Il nous a quittés hier. Debout.

 (photo Les Indignés)

On avait eu la chance extraordinaire de voir notre livre On n'a rien vu venir (Alice Jeunesse) préfacé par Stéphane Hessel.

Je me souviens de l'émotion immense que j'ai ressenti en lisant les mots qu'il nous a offerts.
Les voici :  

Préface 

Cette histoire commence le soir des élections. Les habitants, qui ont choisi les hommes politiques qui vont les représenter, descendent dans la rue pour fêter la victoire. Leur victoire, croient-ils, mais ils se trompent. Et la vie de tout le monde va changer, pas uniquement celle des adultes. Que feriez-vous si un de vos amis devait quitter le pays à cause de sa couleur de peau ? Que diriez-vous si vos parents choisissaient eux-mêmes les copains avec qui vous pouvez parler ? Que penseriez-vous si une discipline radicale était instaurée à l’école ? C’est de ça que parle « On n’a rien vu venir ». De ce qui peut arriver si l’on n’y prend garde. C’est pourquoi je considère que ce livre est important, et je vous encourage à le lire. « Mais, nous, nous ne sommes pas en âge de voter », me direz-vous. Qu’importe. Chaque génération est en mesure de trouver sa place et de choisir son engagement. Et les conséquences des choix de vos parents, des adultes en général, vous concernent autant qu’eux. Pendant la seconde guerre mondiale, j’ai eu la chance de m’échapper du camp de concentration où j’étais prisonnier. J’ai pris, à ce moment, la décision de profiter de la deuxième chance qui m’était offerte de vivre, pour lutter pour ce qui me tenait à coeur : la justice sociale et le respect des droits humains. Je me suis engagé dans la Résistance, et après la guerre j’ai participé à la rédaction de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Mais j’étais déjà un adulte. N’attendez pas de devenir des adultes. Aujourd’hui, déjà, vous avez le pouvoir de dire « non » à ce qui ne vous semble pas juste, de vous indigner face à ce qui vous révolte, de faire preuve d’esprit critique vis à vis de ce que vous lisez, de ce que l’on vous donne à regarder à la télévision. Vous avez un avis. Vous pouvez le partager avec vos amis, vos parents, vos professeurs. Il est bien sûr souhaitable que les jeunes apprennent de l’expérience accumulée des vieux, mais les vieux ont aussi beaucoup à recevoir des jeunes. Il n’est jamais trop tôt pour s’engager, et ce beau roman est une des voies qui vous encourageront à résister et à persévérer. 
Stéphane Hessel



Et comme par magie, une chronique hier justement, qui s'adresse à nous, les auteures, et qui est un bel hommage à Stéphane Hessel :
"Sous vos plumes naît l’enracinement d’une dictature que personne n’a vu venir. Cette phrase, et ce titre, vous le répétez dans chaque histoire, comme un refrain macabre dont on ne peut faire que l’amère constatation. (...) La préface de Stéphane Hessel, ce grand résistant, est un bijou d’intelligence et d’appel à la liberté. Elle saura toucher les ados et les adultes. En somme, c’est une superbe lecture que je termine et qui restera avec moi quelques temps." 
La suite ici, sur Les lectures de Mauricette.

Pour finir, un tout petit extrait de la chronique très complète de Grignoteurs de livres :
"Le ton n'est pas dramatique, nul pathos, nous avons la perception d'enfants qui racontent le changement, les amitiés contrariés, les vies compliquées, les faits suffisent d'eux-mêmes pour faire réagir. Ce ton permettra à un lectorat de Pré-ados d'aborder le sujet sans en souffrir de quelques façons que ce soit. L'intention est à la graine de réflexion et le propos est aborder avec maîtrise et tact… Ce roman sensible et excellent colle à une certaine forme d'actualité mondiale..." 
L'article entier, à lire par là.

Merci.

mercredi 27 février 2013

Elice sort le turbo !


Et purée, que j'aime ça !

Les coulisses de nos Enfants A-DO-RA-BLES (à paraître aux éditions Limonade), en direct de la table de travail d'Elice, c'est juste ici :


Et un détail (débordant d'amour fraternel !) juste pour le plaisir :


Bref, je me marre et j'en prends plein les yeux. 
Merci Elice !

mardi 26 février 2013

Toujours du soleil… Toujours des sourires…


Malgré la froidure dehors, dedans il fait chaud. Et il y a du soleil. Pourquoi ? Tout simplement parce que la farandole de mots si jolis, continue autour de notre Soleil sur la colline.

Cette fois, c'est la librairie Les Sandales d'Empédocle qui lui réserve un bel accueil :  
"C’est une très jolie histoire sur le deuil, le bonheur du jour, la transmission et la vie qui continue à laquelle nous invitent Sandrine Beau et Nicolas Gouny... Les illustrations douces et inventives de Nicolas donnent légèreté et nous chatouillent alors qu’on est tranquillement allongé en train de lire leur histoire. Un joli album à découvrir ! On aime !"


Merci à Jean-Luc pour ses mots touchants.

lundi 25 février 2013

Yiiiiiiiiiihaaaaaaaaa !


C'est la première fois, et comme souvent avec les premières fois, ça m'a fait des papillons dans le ventre, du chaud aux joues et du mouillé sous les paupières…

Pour la première fois donc, un de mes livres vient de remporter un prix ! Un grand merci ému aux lecteurs de Lormont qui ont donc voté pour L'étrangleur du 15 août et lui ont décerné le Prix Lecteur en Herbe du Bois Fleuri (catégorie 10/12 ans).


Le même merci (toujours aussi grand et toujours aussi ému) à la Médiathèque du Bois Fleuri et à Fabienne, qui ont sélectionné et soutenu mon petit polar depuis le début.

Si ça vous dit, il y a un joli compte-rendu Les lauréats du prix du Bois Fleuri, le "petit Goncourt" de Lormont dévoilés  (j'aime beaucoup l'intitulé, moi ;-)  sur Aqui.fr, le site de l'Aquitaine, à lire ici.

samedi 23 février 2013

"Un conte universel qui défie la fin de vie avec tendresse et optimisme"


"C'est une histoire aux mots doux qui s'écoule du bout de la plume de Sandrine Beau. Des thèmes profonds abordés avec délicatesse et repris avec finesse par Nicolas Gouny. Les gracieux dessins offrent un décor africain à ce conte universel qui défie la fin de vie, avec tendresse, avec optimisme..."

  

Au milieu de cette semaine qui n'en manque pas (plus de détails croustillants bientôt !), émotion XXL grâce à Anne Loyer qui parle de façon si touchante du Soleil sur la colline sur "Enfantipages"...

La chronique complète, c'est par ici.
Merci Anne !

vendredi 22 février 2013

La lettre du libraire


Toujours à l'occasion du Festival du Livre Jeunesse de Dole, j'ai été interviewée par "La lettre du Libraire".


Avec dedans des petits bouts du Soleil sur la colline, Des crêpes à l'eau, de La girafe en maillot de bain (sortie en mars chez L'élan Vert), et même de ma copine Annelise !

A découvrir par ici.
Merci Monsieur le Libraire de la Lettre !

mercredi 20 février 2013

La Ligue des Droits de l'Homme invite On n'a rien vu venir


Le week-end dernier, Fanny Robin a représenté la Dream Team d'On n'a rien vu venir aux "Rencontres du Livre et du Citoyen", organisées par la Ligue des Droits de l'Homme, à Saint-Palais-sur-Mer. Et ça, c'est quand même drôlement émouvant...


Et puis toujours des mots (fort) agréables à lire ici ou là. Et notamment, sur le blog des Bibliothèques de Saint-Maixent-l'Ecole (toute mon enfance !!!) et de La Crèche :

"Un roman très fort pour faire prendre conscience aux plus jeunes qu'il faut se méfier des promesses politiques et qu'on ne peut pas tout accepter sans réfléchir aux conséquences. Et surtout, qu'il ne faut pas oublier les leçons du passé." 
 

mardi 19 février 2013

France Bleu aime Le soleil sur la colline


Et pas que France Bleu, d'ailleurs !

A l'ombre du saule aussi :  
"Le soleil sur la colline est un petit album très touchant ! Les mots de Sandrine Beau sont tendres et délicats, pour évoquer ce deuil si difficile pour Kaméo. Les illustrations de Nicolas Gouny, sont rondes et pleines de charmes, elles sont teintées de couleurs chaleureuses, une chaleur qui rappelle tout l'amour qui se dégage de cette histoire..."


Le soleil sur la colline fait donc aussi partie de la sélection livre sur France Bleu Champagne, avec Christelle Lapierre :  
Encore une fois, une très belle histoire de Sandrine Beau, mais cette fois, d'amour entre un petit garçon et son grand père qui se déroule en Afrique… Un très beau livre sur le deuil d'une proche et de superbes illustrations, très épurées et pleines de chaleur.
Une chronique à réécouter ici.
Ou juste en-dessous :

video


Enfin, France Bleu Besançon a mis notre album à l'honneur dans "La grande Librairie", avec Marie-Ange Pinelli. C'était le 8 février, mais comme la radio c'est un peu magique, c'est encore maintenant, en suivant ce lien !
Ou encore juste en-dessous :

video


Le soleil sur la colline, illustré par Nicolas Gouny et édité par Gargantua, sur le web, à la radio… et bientôt dans votre salon si ça vous dit. Comment ? En allant le chercher tout simplement chez votre libraire !

lundi 18 février 2013

Toujours la même émotion…


… A rencontrer les enfants, à écouter leurs mots, à découvrir leurs créations, à regarder leurs mirettes grandes ouvertes quand on leur lit une histoire.

C'est encore arrivé jeudi dernier avec cette fois les classes de Villers-Robert et de Dole (avec la maternelle Beauregard, qui ont travaillé sur les albums Ma maman est comme ça et Mon papa est comme çi.



Merci à Louise, Pedro, Merlin, Louis, Inès, Ana-Béatrice, Ronaldo, Louna, Léon, Lola, Mathis, Maxou et les autres pour tout ça ! Merci encore un peu plus aux petits qui se sont privés de sieste pour me recevoir et qui malgré leurs bâillements n'en ont pas raté une miette !











Et merci à leurs maître et maîtresse, Christian et Annie pour leur accueil aux petits oignons (avec surprise masquée !), leur préparation et leur enthousiasme !

On remet ça après les vacances, avec la suite des rencontres autour du Festival du Livre Jeunesse de Dole.

vendredi 15 février 2013

"Un nouvel opus sensible qui parle de la mort sans tabou"


Ce sont les mots de Florence Mourey, journaliste et responsable de la page Culture dans l'hebdomadaire "La Terre de Chez nous".

Florence a lu Le soleil sur la colline et elle a fait un superbe article. Merci !


Le soleil sur la colline, illustré par Nicolas Gouny et édité par Gargantua, à retrouver chez votre libraire ou à commander ici.

mercredi 13 février 2013

"Un très très bel album…" (je cite)


Comme souvent, Gabriel de "La mare aux mots" - excellent blog consacré à la littérature jeunesse (mais pas que) - parle avec sensibilité des livres qui l'ont touché.

Et cette fois, je suis touchée qu'il ait été touché (vous me suivez ? ^^) parce que le livre que Gabriel a qualifié de "Magnifique album… Lumineux et tellement poétique", c'est Le soleil sur la colline.

 (Bon, là on dirait qu'il fait la tête, mais en vrai, il a vraiment aimé !)

La chronique complète "Partis… mais toujours là", c'est à découvrir sur "La mare aux mots", par ici !

Merci Gabriel !

lundi 11 février 2013

Dans les classes du Jura


Après Baverans et Rochefort sur Nenon, mardi j'ai découvert Choisey et Dole (avec la maternelle des Sorbiers), toujours dans le cadre du Festival du livre jeunesse de Dole, qui aura lieu début avril.


Mis à part le retour sur l'autoroute à la vitesse de l'escargot pour cause de tempête de neige et les 3 heures bloquée à l'arrêt toujours pour cause de cette s**** de s*** de neige, tout le reste était parfait.

Les enfants bien sûr. Aaron et Axel, à qui je décerne le César des meilleurs comédiens pour leur interprétation de Ma maman est comme ça, Tom qui en plus de son joli prénom a (je cite) "de beaux yeux bleus" , Poôna qui a passé une heure ou presque tout contre moi, Emine qu'on prononce Eminé, Ibrahim, Isaac, Nouar, Jules, Achille, Salomé, Maélyne, Oriane, Malone, Victor…

 
Leurs institutrices passionnées et passionnantes, Sandrine et Claudine, l'accueil chaleureux, le repas du midi à la bonne-franquette-de-luxe, les surprises trop chouettes, les sourires, les yeux qui brillent et les rires !

Bref, ne changez rien : c'était trop bien !

samedi 9 février 2013

Concours sur la colline, résultat !


Alors ? Qui ? Qui a gagné Le soleil sur la colline


Pas facile, d'autant qu'il y a eu 70 participations ! Et des histoires émouvantes (presque toujours), avec souvent des souvenirs avec des grands-parents dedans et aussi beaucoup d'amour. Si vous avez envie de vous faire du bien en relisant tout ça, ça se passe par ici.

Merci à Rebz, Gwendoulash, Benoît, Mimi Rondelle, Marine Bleu, Jocelyne, Julie B.B., Céloche, Cieloysol, Patrick, LetterBee, Mimizonzon, Gab-K, Fred, Aurélie, Séverine, Charlie, Mathildette, Mam'zelle Popie, Claire, Emeline, Nanou, Coralie, Claire, Pepita, Delphine, Muriel, Elice, Loren, Véronique, Valérie, Cé, Yvette, Julia, El Piloto, Juliette, Liméa, Patrice, Lionel, Valy, Julie, Alice, Bouma, Laurence, Leia, et à tous les enfants de la classe de CE2CM1CM2 de Charancieu, que je vais rencontrer en avril : Léana, Coralie, Lucie, Cassandra, Laly, Jade, Robin, Julien, Nana, Romane, Tommy, Claudia, Lenny, Inès, Anaïs, Alicia SB, Rodolphe, Laurent, Lou-Ann, Odilie, Anaëlle, Rémy, Alicia G, Léa et Olivia.

Tirage au sort dans les règles, avec l'aide précieuse de petites mains pour écrire tous les noms sur des bouts de papier :


Et celle d'une autre petite main pour le tirage 
(avec yeux fermés s'il vous plaît) : 


Et qui est sorti du chapeau saladier ? 



Bravo Tommy (qui adore la Tour de Pise) ! 
Je t'envoie ton cadeau à l'école. 

mercredi 6 février 2013

Un joli matin


Un matin avec une belle surprise dedans.


Alors elle est pas jolie, cette surprise signée Cécile Vangout ?

La deuxième, c'est à Françoise Prêtre que je la dois (vous savez celle qui mène tambour battant sa maison d'édition numérique "La souris qui raconte"). C'est Françoise qui m'a annoncé ce matin, qu'avait lieu l'enregistrement de mon histoire Une drôle de voisine. Une lecture réalisée par la comédienne Cécile Givernet.

Pour la suite, rendez-vous très bientôt sur "La souris qui raconte" !

vendredi 1 février 2013

Noël en février


Le mois de janvier est tout juste fini, qu'on pense déjà à Noël par ici !

La faute à Delphine des éditions Limonade qui avait envie d'un livre avec dedans des sapins, des guirlandes, des cadeaux et aussi d'autres choses. Je me suis donc replongée dans l'ambiance rubans et feuilles de houx, avec une part de bûche au chocolat pour m'aider. (Qui a dit "deux parts de bûche" ? Nanméo, ça suffit de dénoncer !)

Et maintenant, c'est Mélanie Robic qui dessine et qui crayonne pour illustrer ce livre qui paraîtra…?
Juste avant Noël ! (Bravo, y en a un qui suit !)